Cette animation dans le cadre du  » Mois départemental numérique » a été suivie par une vingtaine de personnes le mercredi 17 octobre à 10h à la bibliothèque de CHANAC. Animée par Alban Tiberghien, elle a appris beaucoup de notions aux auditeurs petits comme grands ! les deux imprimantes fonctionnait avec du plastique biodégradable de type PLA Comme les , ce qui n’est pas toujours le cas, plastique à base de maïs et parfois de fibre de coco, elle fabrique les objets à 200° avec un fil qu’elle écrase si bien que les objets sont légèrement striés. une imprimante était fabriquée avec des modules eux-mêmes issus d’imprimante 3D ( coût de 20€ environ) et l’autre semi-industrielle coûtait 10 fois plus !

Ces deux imprimantes apportées à la bibliothèque étaient donc sur le modèle  » dépôt de matière » mais il en existe de deux autres sortes de catégorie industrielle : à poudre et avec l’utilisation de résine liquide.

plusieurs utilisations possibles : créer des objets d’art, des jouets, des objets cassés ou des pièces manquantes à un objet ( frigidaire, appareil photo, aspirateur, etc…) des bijoux, des prothèses médicales, des vêtements de haute-couture ( plastique souple comme du tissu !) Comme les imprimantes papier autant de couleurs que de tête d’impression.

Un énorme prototype géant peut même fabriquer des maisons en béton et même de l’acier , nous avons vu le film explicatif.

explication de l’imprimante géante qui fabrique des maisons !

Quelle belle matinée ! la bibliothèque s’inscrit dans le projet numérique et invitera les habitants dès qu’elle aura le matériel à destination des jeunes.