Dans le cadre du Festival musical du Pays d’Art et d’Histoire de  Mende & Lot en  Gévaudan, les professeurs du premier stage musical de l’association AMUSEL offriront un concert classique en l’église St-Jean-Baptiste de Chanac le mercredi 20 juillet à 20h30.

Retrouver tous les concerts du Festival Musical 2016 Festival musical PAH et AMUSEL

Programme du 20/07 :

– Schubert, Impromptu n°3 op.90 pour Hautbois d’amour et piano.

– Elgar, Quintette en La mineur op.84.

Arutiunian, Suite pour clarinette, violon et piano.

Pause

Malher et Schnittke, Quatuor en La mineur.

Prokofiev, Ouverture sur des thèmes juifs po.34.

Interprètes : Jean-François PHILIPP Clarinette– Delphine ANNE Alto – Marie-Christine MARELLA, Yves-Laurent TACCOLA et Thuy-Liên VUONG Piano – Christophe OUDIN, Leslie GREEN-VIDAL et Hélène-Marie FOULQUIER Violoncelle – Fabienne TACCOLA et  Jacques BONVALLET Violon – Eric MEGE Hautbois.

hautbois d'amour

un hautbois d’amour.

famille_hautbois

la famille des hautbois.

Le Hautbois d’amour est un Instrument sonnant une tierce mineure plus bas que le hautbois ordinaire. Le hautbois d’amour n’a été créé qu’aux environs de 1720. Avec son bocal légèrement recourbé et son pavillon en forme de poire, il ressemble, en plus petit, au cor anglais. Cette forme existait déjà au XVIIe siècle, puisqu’à cette époque on la rencontre sur le hautbois ténor. Selon l’état actuel de nos connaissances, nous pouvons croire que le hautbois d’amour a été joué pour la première fois dans un opéra de Georges Philipp Telemann: « Der Sieg des Schonheit » (1722). Bach l’a fréquemment utilisé et, de nos jours, Richard Strauss l’a introduit dans sa Sinfonia domestica et Ravel dans le Boléro. Utilisé en musique de chambre, musique concertante, orchestre symphonique, rarement en orchestre d’harmonie, le hautbois d’amour a une sonorité douce et envoûtante.