L’ensemble de bois doré : baldaquin, tabernacle et maître-autel ont subi des travaux de conservation tout le mois de juin. Le restaurateur de bois doré a ainsi injecté des produits insecticides pour éviter le retour des insectes xylophages qui détruisaient l’ensemble. Ensuite, il a  entièrement nettoyé l’ensemble afin de permettre sa restauration au printemps 2016. Il avait été très badigeonné de bronzine, de cire ,de peinture, de vernis qu’il était nécessaire de retirer afin de poser ultérieurement la dorure à l’or fin. Un nouveau dossier de subventions va être déposé auprès des services culturels de l’Etat ( subventions à 80%) pour permettre la restauration définitive en mai/juin 2016. Ainsi l’Ensemble retrouvera sa superbe et l’objet classé au titre des objets d’Art des Monuments historiques sera sauvé de la destruction certaine.