Les PANNEAUX  UNESCO ont été  posés aux 4 entrées de Chanac car les Causses et les Cévennes sont classés depuis 2011 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO au titre de  « PAYSAGE AGRO-PASTORALISME MEDITERRANEEN ».
Le site, s’étendant sur 302 319 ha au sud du Massif central français dont Chanac. Il  constitue un paysage de montagnes tressées de profondes vallées qui est représentatif de la relation existant entre les systèmes agropastoraux et leur environnement biophysique, notamment au travers des drailles ou routes de transhumance. Les villages et les grandes fermes en pierre situées sur les terrasses profondes des Causses reflètent l’organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Le mont Lozère, faisant partie du site, est l’un des derniers lieux où l’on pratique toujours la transhumance estivale de la manière traditionnelle, en utilisant les drailles.

DSCF1152

Les paysages des hautes terres des Causses ont été façonnés par l’agro-pastoralisme durant trois millénaires. Au Moyen Âge, le développement des villes dans les plaines méditerranéennes environnantes et, en particulier, la croissance des institutions religieuses, ont suscité l’évolution d’une structure agraire basée sur l’agro-pastoralisme, dont les fondements sont encore en place aujourd’hui. Trop pauvre pour accueillir des villes, trop riche pour être abandonné, le paysage des Causses et des Cévennes est le résultat de la modification de l’environnement naturel par des systèmes agro-pastoraux pratiqués durant un millénaire. La zone a une vitalité remarquable résultant du vif renouveau des systèmes agro-pastoraux. Cette zone est un exemple majeur et viable de l’agro-pastoralisme méditerranéen. Sa préservation est nécessaire pour traiter les menaces provenant des problèmes sociaux, économiques et environnementaux auxquels de tels paysages sont confrontés dans le monde entier. D’un point de vue historique, les Causses et les Cévennes conservent de nombreux témoignages de l’évolution de leurs sociétés pastorales sur plusieurs siècles. Leur important patrimoine bâti, leurs caractéristiques paysagères , qui reflètent le pastoralisme traditionnel, seront préservées grâce au renouveau contemporain de l’agro-pastoralisme.

Logo_Unescounesco