je brasse de l’Air, Cie l’insolite Mécanique

 

Mercredi 04 Avril 2018

Espace des Anges – Mende

Durée : 40 minutes

14h30 – Séance spéciale pour les ALSH – Tarif à 4 €

18h et  20h30

Tout public à partir de 6 ans

Tarif unique : 6€

Gratuit pour les accompagnateurs.

Une performance insolite, un poème visuel symbolique et émouvant, où tout se perçoit dans la fragilité des mouvements .

 

Colporteuse d’imaginaire, Magali Rousseau fabrique des machines de spectacle et autre objets avec des poulies, des aimants , des engrenages, des petits moteurs et des plumes. Pour son premier spectacle, elle nous invite à déambuler dans la pénombre, parmi ses machines, fragiles, fébriles, prêtes à s’envoler. D’autres se trainent sur le sol, trop lourdes pour voler.

D’une voix douce, elle murmure une histoire, son histoire, ses multiples tentatives vouées à l’échec, jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle était plus lourde que son rêve. Dans Je brasse de l’air, Magali Rousseau se met en scène avec les mécanismes poétiques qu’elle crée depuis dix ans. Un long parcours, instinctif, pour finalement comprendre que tous ces êtres d’acier font partie de la même histoire. Son histoire. Elle nous dit un texte simple, personnel. Intime. Quelques phrases que l’on devine sorties de l’enfance. On déambule avec elle dans le clair- obscur de cet espace hors du temps, peuplé de machines qui entrent dans la lumière et s’animent tour à tour. Toutes déploient des trésors d’ingéniosité dans des tentatives d’envol que l’on sait vouées à l’échec. Elle nous invite comme dans son ate­lier, où les rouages sont apparents, et l’émotion des prémices encore palpable. Les mécanismes que l’on découvre sont délicats, intelligents, poé­tiques, solitaires, touchants. Ils peuplent une zone particulière de notre imaginaire, nourrie de nos espoirs et de nos peurs. Chacun peut y voir un temps un aspect de lui-même.